Développeur web, iPhone, iPad et Android à Québec

Mobilité et applications mobiles : quelques statistiques

Mobilité statistiquesAlors que le nombre d’utilisateurs de téléphones intelligents ne cesse d’augmenter, il est parfois utile, voire même nécessaire, de s’arrêter un instant et observer quelques statistiques sur la mobilité. C’est bien beau dire que votre application mobile a été téléchargée X fois, mais les gens l’utilisent-ils vraiment ? La question est-elle déjà venue à votre esprit ? Inutile de paniquer, mais à mon avis, une stratégie mobile doit impérativement considérer l’aspect « après-vente ».

Voici quelques chiffres intéressants à ce sujet :

  • Le nombre d’adultes ayant téléchargé une application mobile a pratiquement doublé depuis les 2 dernières années, passant de 22% en septembre 2009 à 38% en août 2011 (source). Petite note, ici on parle des « vraies applications ». À ne pas confondre avec les sites web mobiles, dont certains croient être des applications natives. Voir mon explication sur les applications pour mieux comprendre la différence.
  • L’utilisateur moyen d’un appareil iOS a téléchargé 83 applications en 2011 comparativement à 51 en 2010, une augmentation de 61%. (source)
  • L’utilisateur moyen d’un téléphone intelligent ajoute seulement 2.5 nouvelles applications par mois. (source)
  • Seulement une application sur 4 est réellement utilisée. 26% des applications sont téléchargées, ouvertes une seule fois pour ne plus jamais être utilisées. Un autre 26% comprend les applications utilisées plus de 11 fois. Pour le 48% restant, 13 % des applications sont utilisées seulement 2 fois, 9% pour 3 fois jusqu’à 2% où elles sont ouvertes 10 fois et plus jamais par la suite (source). Comme je l’ai mentionné au début de ce billet, ce n’est pas le nombre de téléchargements qui est réellement important, mais le niveau d’engagement de vos utilisateurs.
  • Pour continuer avec le niveau d’engagement, prenons l’utilisation d’une application à travers le temps, sur une période 12 mois. Après un mois d’utilisation, seulement 38% des utilisateurs d’appareils iOS ou Android continueront d’utiliser l’application, ce qui est à mon avis très bas. Après 6 mois, seulement 14% l’utiliseront encore. Finalement, seulement 2% utiliseront l’application après 12 mois. Incroyable. (source)
  • En ce qui concerne les réseaux sociaux, 55% du trafic de Twitter provient d’appareils mobiles. Quant à Facebook, ce chiffre s’élève à 33%. (source)

À la lumière de ces quelques statistiques, je crois qu’il est impératif de mettre l’accent sur la fidélisation des utilisateurs. Nombreuses sont les applications rarement mises à jour par exemple.

Et vous, quelles sont vos stratégies pour créer des applications gagnantes ?

Partager :


Une réponse à “Mobilité et applications mobiles : quelques statistiques”

  1. Je suis de ceux qui pensent que les applications mobiles/web vont être la référence dans le futur. À mon avis, lorsque les fureteurs vont pouvoir communiquer avec un m.siteweb.com qui peux utiliser directement les entrées utilisateur (appareil-photo et compagnie), il n’y aura à peu près plus besoin d’applications à downloader.

    De plus, avec LTE et 4G, les vitesses vont permettre bcp de données transférées et des temps de réaction rapides.

    Ces site mobiles vont fonctionner sous windows, iOS, Android, Blackberry etc cie. Pas de niaisage de download, install, etc.. Seulement créer un raccourci sur son “bureau”